Kombucha: Tendance ou Elixir de santé

Pour répondre à cette question quasi « existentielle », il faut commencer par démystifier le monde des fermentations.

Il faut reculer 3 000 ans avant Jésus-Christ pour retracer les premières expérimentations faites par l’homme en matière de fermentation. À environ une centaine de kilomètres au sud de l’actuel Bagdad en Irak, les archéologues et autres experts des époques anciennes ont découvert sous les décombres des anciennes cités tel que Babylone, les preuves des premières fermentations de fruits. De la Mésopotamie, à l’Égypte ancienne, en passant par le Soudan et évidemment les premières civilisations organisées de l’Amérique centrale et septentrionale, les hommes ont fait fermenter des fruits pour en obtenir une substance au goût rehaussé et aux propriétés euphorisantes; à travers ses expériences souvent menées par le hasard et les innombrables récidives: l’alcool était née.

Le monde des fermentations est beaucoup plus vaste que l’on peut le croire, et peut avoir des vertus surprenantes sur la santé, à une époque ou l’on débute à peine à démystifier le pouvoir du microbiote.  Les papilles des amateurs de fromages et de charcuteries par exemple sont enivrées par le résultat du processus de fermentation sur le lait de vache ou de chèvre et sur la viande. À travers un processus contrôlé, le charcutier et le fromager augmente et contrôle la quantité, la qualité et la variété de champignons désirés afin d’arriver à un produit final unique et apprécié par les gourmets.

À une époque où le produits laitiers et la viande perdent beaucoup de popularité auprès des consommateurs, les fermentations végétaliennes reprennent de l’essor ici en occident. À travers le courant d’alimentation vivante, l’on redécouvre les bienfaits des légumes fermentés.  On peut fermenter beaucoup d’aliments mais certains sont propices et très facile à travailler. C’est le cas entre autre du chou utilisé en Europe pour l’élaboration de la célèbre choucroute et du délicieux Kimchi en Corée. À l’aide d’un champignon mère, l’on fermente aussi le thé pour en obtenir le Kombucha, les grains de Kéfir et le sucre pour en obtenir le kéfir de fruits, les noix de cajou pour en obtenir le fromage de noix, etc.

En fermentation, le principe est simple, nous créons un terrain sécuritaire et contrôlé pour laisser de l’espace aux bactéries utiles à l’être humain pour se développer. Le travail se fait par lui-même.

En somme, la fermentation est en quelques sorte une décomposition contrôlée des aliments. Les aliments fermentés sont plus faciles à digérer mais sont, en plus, rehaussé de vitamines, de minéraux, d’enzymes nécessaires à la santé de notre système digestif. Les enzymes sont définitivement la clé de voûte d’une santé optimale. On y attribue entre autre les yeux clairs et brillants, la clarté d’esprit, la vigueur physique et la longévité.

Rien ne pourra être plus bénéfique à la santé humaine ni accroître les chances de survie de la vie sur la Terre, qu’une évolution vers un régime végétarien.

-Albert Einstein


Le Kombucha

Originaire de Mongolie et de Russie, le Kombucha est brassé depuis environ 200 Av. J.C.  Le kombucha est un breuvage élaboré à partir de thé et de sucre: une alternative moins sucrée et beaucoup plus naturelle que les boissons gazeuses.  Par son goût subtile et son effervescence, il peut remplacer aisément le vin et la bière.

On le prépare à partir de thé noir (tanin du thé plus précisément), vert ou Roibos, du sucre de canne, d’eau filtré et une culture de levures et de bactéries communément appelé: LA MAMAN KOMBUCHA.

En anglais, on appelle la maman Kombucha, le S.C.O.B.Y. (Symbiotic Culture of Bacteria and Yeast). En bon français, une culture symbiotique de levures et de bactéries.  On en fait souvent une histoire raccourci et un peu trop simplifié en disant un champignon.

Qu’est-ce qu’on retrouve dans le Kombucha:

-14 acides aminées

-Enzymes digestives, bactéries, probiotiques

-Les polyphénols du thé sous toujours présent malgré le processus de fermentation.

-Vitamine B1, B2, B6, B12,  et la vitamine C

La vitamine B12 c’est la « FEEL GOOD VITAMIN », on dit même qu’elle serait encore plus efficace que les Prozac.


Donc, il existe plusieurs de types de fermentation:

1- Fermentation classique

-L’alcool

-Le fromage

-Les charcuteries

Le yogourt, les lassis pour les indiens, le Kéfir…

-le pain

-Le tabasco, la sauce à poisson, etc…

2-Les fermentions végétalienne

-Les cornichons et autres légumes marinés

-Kimchi et choucroûte

-Le miso issus d’une double fermentation et de la combinaison de fève de soja et de riz ou d’orge.

-La sauce Soja, la Tamari et le Namah Shoyu

-Le tempeh

-Le fromage de noix

-Kombucha

-La fève de cacao

-Kéfir de fruits

Le Kéfir de fruits provient de la combinaison entre le sucre des fruits et une bactéries contenu dans un cactus mexicain, une version végan des grains de kefir traditionnelle que l’on utilise pour transformer le lait de vache en Kéfir ou en yogourt.


Il y a plusieurs avantages à fermenter les aliments:

-Conservation des aliments

-Rehausser les saveurs

-Source d’enzyme qui favorise la digestion

-Équilibrer la flore intestinale par son apport en probiotiques

-La fermentation décuple les vitamines et minéraux contenu dans un aliments

Durant la crise du Syndrome Respiratoire Aigue (SRAS) dans le début des années 2000, l’on dit que les Coréens affichaient d’excellents résultats en matière de résistance au virus, et tout ceci, à cause des Kimchis, la recette national de chou fermenté.  La fermentation décuple la vitamine C contenu dans le chou, leur assurant une meilleure protection contre le virus!

Plus près de nous, l’on sait que les premiers marins qui ont traversé en Amérique ont traité le scorbut, entre autre, à l’aide de chou fermenté à la manière européenne: la Choucroûte était née!!!

-Favoriser l’équilibre acido-basique du corps

-Pouvoir antioxydant

-Économique et écologique

Il n’en coûte pas plus de 2 ou 3 $ pour obtenir 4 litres de Kombucha.  Un Kombucha du marché se vent environ 10$ pour cette quantité, selon les marques, notez que de grandes multinationale ont vus le potentiel dans ce breuvage artisanal millénaire, même PepsiCo s’est lancé dans le Kombucha.

-Se reconnecter aux sagesses ancestrales


Les Dangers du Kombucha:

-Une couleur vert, rouge ou jaune sur une maman Kombucha est signe d’un anomalie dans le processus de fermentation et peut donc être dangeureux.

-On déconseille le Kombucha et toute autre fermentation non-pasteurisée aux femmes enceintes.


 

Enfin, pour reprendre la question de départ, le Kombucha: Tendance ou élixir de santé: il ne remplacera jamais à mon sens le pouvoir d’un inoffensif et puissant verre d’eau, mais il semble qu’il soit une alternative économique, totalement naturelle, artisanale et rempli de potentiel en matière de vitamines et de minéraux.  Une gâterie certes, mais aussi une alternative peu couteuse qui remplace les boissons alcoolisées ou autres options trop sucrées.

À déguster en bonne compagnie! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.